David Nicolas Parel est un photographe réalisateur franco-suisse, né en 1978 à Annecy. Il vit et travaille à Genève en Suisse.

Après des études de marketing-management dans la région lyonnaise, David s’oriente rapidement vers le milieu du cinéma et de l’écriture. Autodidacte, il apprend le métier de scénariste et de réalisateur au gré des expériences et des rencontres sur les tournages entre Paris et Genève.

Durant ces longues années d’apprentissage, David vit aussi de petits boulots et d’emplois précaires. Il sera serveur, agent de sécurité, caissier d’une salle de cinéma sur les Champs Élysée, plusieurs fois réceptionniste (hôtels, salle de fitness dans le marais, banque à Genève), journaliste cinéma, ouvrier de manutention, sélectionneur de films, vendeur dans un sex-shop....Des expériences multiples qui contribuent à nourrir son univers d’écriture, par conséquent très autobiographique.

A partir de 2007, il passe à l’écriture de différents scenarii de films. Il réalise et interprète son premier court-métrage : LE SEULISTE. Suit ensuite un documentaire long-métrage : BODY (Le Corps du Frère). Ce film nous plonge dans les coulisses du bodybuilding amateur que David a connu entre 20 et 25 ans. Le film traite aussi de sa relation complexe avec son petit frère, jeune bodybuilder. Le film sort au cinéma en juin 2015 après avoir été sélectionné dans plusieurs festivals. En novembre 2016, lors de sa diffusion en France, le magazine Télérama le plébiscite.

 

C’est en se replongeant dans les coulisses du monde du bodybuilding et en suivant son frère que David débute la photo en 2013. Durant 2 ans il apprend en autodidacte les bases du photo-reportage dans les coulisses de ces évènements à travers l’Europe. Son approche intimiste et inédite de ce monde du muscle sujet à tant de préjugés est rapidement soutenu par ce milieu et la presse spécialisée.

Puis, entre 2014 et 2016, ce travail photo le conduit jusqu’aux États-Unis et ensuite à travers le monde pour photographier le bodybuilding professionnel en documentant les coulisses des Arnold Classic, évènements les plus prestigieux de ce sport et organiser par Arnold Schwarzenegger sur les 5 continents. Durant ces 2 années, David est le seul photographe autorisé à suivre de près en coulisses l’ex-gouverneur de Californie et son petit monde.

En 2016, ce travail photographique est récompensé par le Swiss Photo Award. Il expose alors ses travaux à Zurich, Paris (l’exposition BODY à la galerie Le 247) et lors des rencontres photographiques de Arles en 2017 (L’exposition Arnold Classic : Backstage).

​Dés 2016, David enchaîne des reportages dans les coulisses d’autres sports comme la boxe et le MMA mais aussi dans celles du spectacle (Opéras, concerts de musique classique et spectacles de danse). Il collabore également avec Handicap International pour un photoreportage à la frontière syrienne et qui sera exposé à Genève en 2017.

Son approche photographique est très instinctive, l’expression du corps est un thème commun à ses sujets. La photo lui permet de dévoiler des émotions qui font écho à ses états intérieurs.

Depuis avril 2017, il réalise une longue immersion dans les coulisses des grands théâtres parisiens mais aussi en Suisse lors du passage de spectacles ou pièces de théâtre importantes. David s’intéresse au travail créatif entre un metteur en scène et ses comédiens dès les premières lectures et jusqu’au soir de la première.

Son approche intimiste lui ouvrira les portes des coulisses de prestigieux théâtres comme le théâtre du Palais Royal, le théâtre du Rond Point ou encore le théâtre de Paris. Des lieux pourtant très protégés et habituellement fermés aux photographes.

Ce travail photo, qui va se poursuivre durant toute l’année 2019 en se centrant sur les premières étapes de la création théâtrale, lui aura déjà permis de croiser sur sa route de grands noms de la scène comme Jacques Weber, Jacques Gamblin, François Berleand, Barbara Schulz, Denis Lavant ou encore Didier Sandre de la Comédie Française et aussi de s’immerger avec de nombreuses troupes dont celle d’Alexis Michalik et son spectacle Edmond (5 Molières) qui triomphe depuis plus d’un an au théâtre du Palais Royal.

Après sa première exposition en 2018 au Théâtre du Palais Royal, il présente actuellement ses deux premières années de reportage sur les coulisses des théâtres à la galerie du Lucernaire à Paris jusqu'en septembre 2019.

Toujours à Paris, il suit également depuis février 2017 la vie d'une association sportive qui aide les enfants dans un quartier défavorisé de Seine Saint Denis à Villepinte. Ce reportage photo avec l’éducateur Kevin Naik et les enfants de Villepinte a fait l’objet d’un grand portfolio publié dans L'Equipe Magazine en novembre 2017. C’est aussi le travail photo dont il est le plus fier.

​A Genève, David a également entamé un grand reportage photo dans le quartier des Paquis où il vit. Depuis 1 an et demi, il s’immerge dans différentes corporations liées à ce quartier si contrasté (Police, centres sociaux et d'hébergement d'urgence, prostitution, ambulanciers et coulisses de l'hôtellerie de luxe). Cette immersion dans plusieurs milieux d’un même lieu sera aussi le sujet de son prochain documentaire qu’il réalisera dans le courant de l’année 2019.  

ENGLISH

David Nicolas Parel (b. 1978, Annecy, France) is a French-Swiss film director and photographer based in Geneva, Switzerland.

 

After marketing-management studies in Lyon, David pursued his life long passion, the movie industry. Self-taught, he learned the art of screen writing and directing on movie sets in Paris. 

 

Through these long years of apprenticeship, David lived from odd jobs and insecure employment, in parallel to different creative projects. These many and varied experiences have nourished his imagination and have inspired the autobiographical facets of his writing. Interalia, he has been: a waiter, security guard, cashier of a movie theatre on the Champs Elysées, a receptionist in a hotel, in a gym and in a bank in Geneva, a factory worker, a selection consultant of films for the Festival “Tous Ecrans”, a movie critic for “La Tribune de Genève”, and as a salesman in a sex shop....

 

As of 2007, he has concentrated on scripts. He both directed and acted in his first short film: Le Seuliste. This was followed by a feature documentary entitled: BODY (Le Corps du Frère). This film takes us behind the scenes of amateur bodybuilding, which David experienced as a contestant for 5 years in his twenties. It also focuses on his complex relationship with his younger brother, who had followed in his athletic footsteps, aiming to surpass him.  After having been selected and screened in several film festivals across Europe, the film premiered in Switzerland in June 2015.

 

His work as a photographer began in 2012, during his little brother’s first competition. For the next 2 years, David perfected his photo-reportage skills backstage in competitions all over Europe. His personal approach to this discipline, through the lens of his prior experience, was quickly acclaimed by the world of international bodybuilding in printed publications and on social media.

This opens doors for him to travel worldwide and to the U.S.A. (2012 – 2016), to shoot professional bodybuilding  competitions backstage, in the Arnold Classic, the most prestigious event organized by Arnold Schwarzenegger on 5 continents.


In 2016, this photographic work receives the Swiss Photo Award. Selected piecescompose exhibitions entitled BODY, shown in Zurich and Paris, with great success.  

Since, he been backstage of other sports - boxing and MMA - as well as capturing emotions behind the curtain of operas, classical music concerts, and dance performances. For Handicap International, he documented the plight of refugee families on the Syrian border. 


Body expression and obsession as well as marginalisation are common themes to David’s instinctive approach. Through his lens, he seeks to portray our hidden emotion.  His strives to reveal our veiled humanity whether within the remarkable performances, which we stage from our need to feel we exist, or unveil our terrible challenges .

As of early 2017, he continues his immersion in behind the curtain of Parisian theaters and  also documents moments in a boxing association that helps children in disadvantaged neighborhoods. 

Also, David has started a large photo-report in the Geneva hot district "Les Paquis". Currently, he prepare a film documentary about this place.